Page d'accueil
Haut de page

               Concert du Centenaire 1914-18 à OBERNAI, dimanche 30 SEPTEMBRE à 16 h : église Saints-Pierre-et-Paul. Avec Cyril PALLAUD au grand orgue, et l'ENSEMBLE TRECANUM : œuvres pour orgue de Boëllmann, Ropartz, Vierne, Schirlé et Chants grégoriens su le thème de la Paix. entrée libre, plateau

Passé

Les années 1996-2000 (1)

L'Ensemble Trecanum chanta pour la première fois le 18 décembre 1996 à l'église catholique St Pierre-le-vieux de STRASBOURG : un concert intitulé "O Emmanuel", redonné trois jours plus tard à TURCKHEIM, près de Colmar. La proximité de Noël était un temps privilégié pour célébrer une Naissance, celle du Christ, avec un groupe qui venait lui-même de naître ! L'Ensemble TRECANUM était à l'époque constitué de ses quatre chanteurs fondateurs : Christophe BONNARD, Gurwan LE DORÉ, Jean GREMMEL, Etienne STOFFEL. En décembre 1998, l'Ensemble Trecanum s'est enrichi de voix féminines avec deux chanteuses : Marie STOFFEL et Anne-Juliette MEYER

en mai 1999 : tout d'abord, près de Dijon, dans la magnifique église de Talant, dédiée à la Nativité de la Vierge Marie. Datant du début du XIIème siècle, elle est représentative du début de l'architecture gothique en Bourgogne. Cette église mérite une visite approfondie. Ses magnifiques vitraux contemporains ont été conçus par Gérard Garouste. L'artiste a puisé son inspiration dans Ste Thérèse d'Avila, Saint-Augustin, Dante et la Bible. Le maître-verrier Pierre-Alain Parot a juxtaposé des verres de tradition médiévale et de facture moderne. Notre-Dame de Talant, parée de ses vitraux apparaît comme une arche de lumière. Le résultat est d'une rare réussite, grâce à la subtile orchestration des couleurs avec l'ambiance spirituelle de l'édifice.

Eglise de Talant
Eglise de Talant
Eglise de Saint Chef
puis dans l'Isère à l'abbatiale de Saint-Chef qui possède de superbes fresques du XIIème siècle : d'abord en animant la messe dominicale, puis en donnant un concert à l'occasion des festivités locales du 650ème anniversaire du rattachement du Dauphiné à la France. Ce jour-là, l'Ensemble TRECANUM fit entendre, pour la première fois depuis des lustres, la Prose de St Theudère, composition du XIIIème siècle qui résume la vie de ce Saint du diocèse de Vienne au IXème siècle, fondateur de l'abbaye de Saint-Chef où il fut inhumé.

En juillet 1999, à St Sorlin-en-Bugey, dans l'ancienne priorale Sainte-Marie-Madeleine, un véritable bijou d'architecture médiévale qui domine le Rhône, et près de Bourg-en-Bresse, à l'église Saint-Marcel de Tossiat, archi-comble à l'occasion d'une "Journée Grégorienne" (messe grégorienne dominicale chantée le matin, concert l'après-midi ).

A partir de l'année 2000, commence une série de concerts, tournées et offices liturgiques, tant en Alsace qu'en d'autres régions de France et d'Europe.

En février 2000, une première tournée de quatre concerts en direction du sud de la France :

tout d'abord à Véron, village près de Sens, qui possède une église gothique

ensuite à Toulouse : à l'église Notre-Dame-du-Taur : un sanctuaire bâti au XIVème siècle sur les lieux du martyre de St Sernin, dans un style typiquement toulousain ;

Notre-Dame du Taur

puis à Montauban : à l'église St Jacques, une magnifique édifice gothique du XIIIème siècle ;

enfin à l'église des Dominicains de Bordeaux, dont le Couvent présente la particularité de se trouver en partie sur le site de l'ancienne demeure de Montaigne.

Le2 avril 2000 à Strasbourg, l'Ensemble Trecanum participait à une rencontre culturelle interreligieuse à l'occasion de l'année du Jubilé 2000, puis chantait le 14 mai à l'église St Pierre-le-Vieux de la capitale alsacienne, à l'occasion d'une messe radiodifusée sur "Deutschlandfunk - Deutsche Welle".