Page d'accueil
Haut de page

               AVE MARIA et VÊPRES DE LA VIERGE / MARIENVESPER >>> L'ENSEMBLE TRECANUM chante en ALSACE / Das Ensemble Trecanum singt im Elsass >>> Sa. 3-10 COLMAR, église/Kirche St-Joseph 20 h * * * Di/So 4-10 BOUXWILLER, égl./K. St-Léger 18 h 30 * * * Di/So 18-10 BENFELD, église St-Laurent 17 h

Chanter Marie avec le Salve Regina !
Ecoutez :

Past

Année 2008 (3)

Danemark

le 19 juillet à l'église de Sct. Ibs dans l'île de Bornholm. Cette île plantée au beau milieu de la Mer Baltique était le territoire primitif des Burgondes, avant qu'ils n'aient l'idée d'émigrer vers le sud, notamment dans notre Bourgogne. Haut-lieu touristique nordique à mi-chemin entre la Suède et la Pologne, on peut admirer, outre ses sites naturels et l'extrême finesse du sable blanc de ses plages, ses maisons basses typiques, et de splendides églises rondes fortifiées du XIème siècle, couvertes de fresques, qui permettaient aux populations chrétiennes de se défendre contre les incursions des Vikings.

le 20 juillet : Copenhague :

Si l'on disait que nous n'avons pas été voir la célébrissime petite sirène emblématique de la capitale danoise, qui le croirait ?
Après cet épisode obligé et une brève visite de la ville l'Ensemble Trecanum chante la messe dans la forme extraordinaire du rite romain à l'église catholique du Sacré-Cœur, au centre de Copenhague.
Et pour finir la journée : concert à l'église Eliaskirken
Une étape rendue possible grâce à la diligence de notre ami Carl Winsløw, infatigable apôtre de la liturgie latine à Copenhague

La sirène de Copenhague

Après une journée consacrée à la visite de la magnifique cathédrale de Roskilde, l'ancienne ville royale du Danemark, puis du Musée Viking installé dans cette ville, l'Ensemble Trecanum donne son dernier concert au Danemark à la cathédrale de Ribe, une petite ville médiévale de l'ouest du Jutland au Danemark. C'est un ancien port qui a conservé le charme de ses maisons de pécheurs et commerçants.

24-25-26 juillet : retour en Allemagne pour les 3 derniers concerts, dans l'île de Rügen, centre touristique sur la mer Baltique bien connu en Allemagne :

le 24 juillet à la Schlosskirche de Putbus, dans le parc du château baroque.

le 25 juillet à Zudar, dans l'église St Laurent, de même style que la précédente.

le 26 juillet à Altenkirchen (ce qui signifie vieille église !), dans la petite église en briques, dans le style typique de cette région. Et comme l'indique le nom du village, cette église est la plus ancienne de l'île de Rügen.

Altenkirchen
Altenkirchen

En automne, l'Alsace :

le 26 octobre, Wasserbourg, concert "chant grégorien et orgue" avec Henri Fillinger, organiste à l\'église catholique de Munster.

1er dimanche de l'Avent : les 29 et 30 novembre, l'Ensemble Trecanum fête le commencement de la nouvelle année liturgique avec :

- le samedi soir : chant des Matines du 1er dimanche de l'Avent, à la chapelle gothique de l'église Ste Madeleine, à Strasbourg.

- le dimanche 30, concert d'Avent à l'église fortifiée d'Hunawihr qui est vraiment un lieu de prédilection où l'Ensemble Trecanum aime à revenir chanter.

le 6 décembre, Pfaffenhoffen, concert à l'église St Pierre et St Paul. Construit au XVe siècle, ce bel édifice un peu méconnu a été beaucoup remanié. De l'origine, subsistent la nef du XVeme siècle et la crypte du XIIIeme siècle.

le 21 décembre, Mulhouse, à l'église St Barthélémy de Dornach : concert à l'occasion du centenaire de la naissance d'Olivier Messiaen avec l'organiste Pascal Reber (titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale de Strasbourg), qui est un partenaire régulier de l'Ensemble Trecanum, et aussi un ami.

Au programme : "La Nativité du Seigneur". Les Neuf Méditations pour orgue étant introduites par quatre interventions du chœur d'hommes de l'Ensemble TRECANUM, interprétant des chants grégoriens du Temps de Noël.
L'instrument de St Barthélémy de Mulhouse-Dornach est parfaitement adapté à la musique d'Olivier Messiaen.
Contraste entre la monodie grégorienne et la musique de Messiaen, si les deux langages musicaux sont radicalement différents, ils se rejoignent dans un même souffle et une même foi. D'autant que la musique d'orgue de Messiaen porte des titres d'inspiration liturgique. Pas de thème grégorien in extenso, contrairement à d'autres compositeurs, mais des références aux mélodies du plain-chant. L'auteur les utilise en les transformant complètement à travers son prisme personnel, changeant le contour mélodique, les harmonisant à sa manière, utilisant des timbres nouveaux.

Une belle manière de terminer l'année 2008...